assurance maladie

En Suisse, la loi LAMal rend l’assurance maladie sociale obligatoire. Elle s’applique à toute personne née en Suisse ou domiciliée en Suisse. On peut étendre son application aux personnes n’habitant pas en Suisse mais exerçant une activité en Suisse ou travaillant dans une entreprise ayant son siège social en Suisse, comme c’est le cas par exemple des frontaliers.



…OBTENIR UN COMPARATIF GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT
Calculez votre prime :

Assurance Maladie

Étape 1 de 2

0%


L’assurance maladie alloue des prestations en cas de maladies bien sûr, d’accidents (dans le cas où l’assuré n’est encore couvert par aucune assurance-accident) et de maternité. Plus précisément, toute personne ayant souscrit à l’assurance maladie peut prétendre avoir accès aux prestations suivantes :

• Remboursement, une fois la franchise atteinte, d’au moins à 80% des examens et traitements dispensés sous forme ambulatoire, en milieu hospitalier ou dans un établissement médico-social ainsi que les soins dispensés dans un hôpital par des médecins, des chiropraticiens, des personnes fournissant des prestations sur prescription ou sur l’ordonnance d’un médecin ou d’un chiropraticien. Cette couverture ne comprend que les soins effectués dans le canton d’habitation.

• Prise en charge des analyses, médicaments, moyens et appareils diagnostiques ou thérapeutiques prescrits par un médecin, un chiropracticien ou dans les limites fixées par le Conseil fédéral selon la liste des moyens et des appareils (LiMA). Cela comprend le remboursement des verres de lunettes et lentilles de contact.

• Une participation aux frais des cures balnéaires prescrites par un médecin. Cette participation se fait en Suisse à hauteur de 10 CHF par jour, 21 jours par an, pour les frais liés au logement, plus un remboursement des frais de traitement.

• Remboursement des mesures de réadaptation effectuées ou prescrites par un médecin

• Prise en charge de séjour en cas d’accouchement dans une maison de naissance

• une contribution aux frais de transport médicalement nécessaire ainsi qu’aux frais de sauvetage, généralement la prise en charges est de 50% en Suisse et est effectuée à hauteur de 500 CHF par an en cas de transport médical et de 5000 CHF par an en cas de sauvetage.

• Les prestations des pharmaciens lors de la délivrance des médicaments prescrits sur ordonnance médicale en tenant compte de la liste des médicaments avec tarifs (LMT), de la liste des spécialités (LS), ainsi que des génériques.

Les prestations de l’assurance maladie sont les mêmes pour toutes les caisses maladie puisqu’elles sont régies par une loi fédérale.
En ce qui concerne la participation des assurés, cela comprend une franchise annuelle allant de 300 CHF à 2500 CHF pour un adulte et de 0 à 600 CHF pour un enfant. Ainsi, le montant de la prime d’assurance maladie variera en fonction du montant de la franchise choisie. Il faut également compter la quote-part annuelle qui va jusqu’à 20% et qui représente la part des dépenses que l’assurance maladie ne couvre pas.

Assurance LCA

Assurance complémentaire

Pour toutes autres prestations liées à la santé, il faudra souscrire à une assurance complémentaire ou assurance LCA. En effet, il existe de nombreux cas où l’assurance maladie ne suffit pas à couvrir les dépenses liées à la santé. C’est pourquoi il est important de souscrire à une assurance complémentaire. L’une des situations qui revient souvent c’est la couverture en ce qui concerne le transport en cas d’urgence. Certes l’assurance maladie rembourse jusqu’à 500 CHF de transport médical par an sauf qu’en Suisse les frais de déplacement d’une ambulance accompagnée d’un médecin est en moyenne de 1263 CHF. Ainsi, cela revient à dire qu’en cas de transport ambulatoire, vous ne serez remboursés qu’une fois dans l’année, à 50%, à hauteur de 500 CHF. Dans le cas d’un sauvetage par hélicoptère, la note s’élève en moyenne à 9000 CHF sauf que l’assurance maladie ne couvre les frais de sauvetage qu’à hauteur de 5000 CHF.

La plupart des assurances complémentaires couvrent bien mieux les frais liés aux transports et au sauvetage en proposant par exemple un transport illimité et un remboursement du sauvetage qui peut être trois fois plus important que ce que propose l’assurance maladie. Comme autres prestations, vous pouvez trouver une meilleure prise en charge des cures balnéaires, ou encore des hospitalisations. Par exemple, ils existent des assurances complémentaires qui vous permettent, contrairement à l’assurance maladie, de choisir le spécialiste qui vous prendra en charge lors d’une hospitalisation. Elles permettent aussi une couverture en divisions générales dans les établissements hospitaliers situés hors de votre canton d’établissement dans la mesure où celui-ci est répertorié dans les planifications cantonales.

Ils existent aussi des complémentaires qui couvrent une partie des soins s’ils sont effectués à domicile ou encore qui proposent une participation aux frais si vous employez une aide-ménagère pendant votre hospitalisation. Il y a des assurances complémentaires qui comprennent également, une aide afin de payer les frais liés à une assistance scolaire à domicile si l’assuré enfant est malade et ne peut pas suivre le programme scolaire pendant un mois ou encore une participation aux frais liés à une garde d’enfant de moins de 15 ans si jamais le parent assuré est hospitalisé. Ces assurances complémentaires sont celles qui sont les plus directement liées à la santé, mais il existe aussi des assurances complémentaires qui prennent en charge des prestations paramédicales.

A titre d’exemple, il y a des assurances complémentaires qui proposent de couvrir les frais liés à un traitement médicalement prescrit et prodigué par un psychothérapeute non-médecin ou un psychologue indépendant figurant sur la liste établie par l’organisation faîtière des assureurs-maladie suisses. Une autre prestation qui n’est pas directement liée à la maladie mais qui peut s’avérer très utile, c’est la libération des primes en cas de chômage. Les caisses maladie qui propose cette prestation permettent à l’assuré de ne pas payer les primes d’assurances complémentaires, en cas de chômage. C’est alors à la caisse d’assurance en question de payer ces primes.

Ainsi, vous pouvez constater qu’il y a un large panel d’assurances complémentaires qui offrent des services variées et souvent indispensables pour être bien couvert en Suisse. Elles n’ont pas été abordées de manière exhaustive, bien au contraire, et elles savent s’adapter aux besoins de chaque foyer et à leur budget. Ne pas souscrire à une assurance complémentaire en même temps que son assurance maladie, c’est prendre le risque d’être mal couvert et de devoir payer des frais imprévus et souvent conséquents.

Il ne faut surtout pas sous-estimer leur importance ou les mettre de côté car les assurances complémentaires vous protègent de mauvaises surprises et des aléas de la vie. Par ailleurs, les assurances complémentaires, et notamment les plus incontournables, ont souvent un prix très abordable. Il faut toutefois noter que seuls les assurés résidant sur le sol Suisse ont le droit de souscrire à ces assurances complémentaires. Les frontaliers, par exemple, ne pourront souscrire à une assurance remplissant le rôle d’une assurance complémentaire que dans leur pays de domiciliation.

Tiers- garant ou Tiers-payant

En Suisse, deux systèmes de remboursement se côtoient : le tiers garant et le tiers-payant. Le mode de remboursement le plus fréquemment utilisé est le tiers-garant. C’est dû en partie au fait que c’est le mode de remboursement par défaut proposée par la loi sur l’assurance maladie. Son fonctionnement est simple. L’assuré paie ses factures puis se fait rembourser par sa caisse maladie, une fois le montant de la franchise annuelle atteinte. Le deuxième mode de remboursement qui s’appelle le tiers-payant est un peu moins utilisé mais c’est en partie parce qu’elle n’est proposée que par certaines caisses maladie. Le tiers-payant consiste à faire payer directement les frais de santé à la caisse maladie. Il ne restera plus à l’assuré qu’à payer le modeste montant correspondant à sa franchise et à la quote-part.