amortissement indirect

Pourquoi choisir l’amortissement indirect pour le remboursement de votre prêt hypothécaire ?

En Suisse, la prévoyance repose sur un système à 3 piliers. Le premier pilier désigne la prévoyance régie par l’État et permet de couvrir le minimum vital de chaque citoyen. Il est basé sur l’assurance invalidité, l’assurance vieillesse et survivant, ainsi que l’allocation pour perte de gain. Le deuxième pilier, à savoir la prévoyance professionnelle, aussi à caractère obligatoire, est prévu pour assurer le maintien du niveau de vie d’un individu et de ses proches, à la retraite, en cas d’invalidité ou de décès. Contrairement aux 2 premiers piliers, le 3eme pilier, qui est la prévoyance privée, est facultatif. Cependant, il vous fait profiter de multiples avantages. Avec ce type de contrat, vous pouvez notamment choisir un amortissement Indirect pour assurer le remboursement d’un prêt hypothécaire.

N’EN DITES PAS PLUS, JE SOUHAITES ÊTRE CONTACTÉ !

Qu’est-ce qu’on entend par 3eme pilier ?

Il s’agit d’un contrat de prévoyance privée suisse, similaire à l’assurance-vie française, servant à combler les lacunes du premier et du deuxième pilier. Jusqu’à une certaine limite fixée par l’État, une épargne individuelle associée au troisième pilier sera déductible d’impôt. Étant donné que ce type de prévoyance n’est pas obligatoire, pour motiver la population à y souscrire, les cantons et la confédération proposent des allègements fiscaux. Le financement de la prévoyance est assuré par un système de capitalisation ou épargne. En cas de décès de l’assuré, ses bénéficiaires désignés profitent du capital réuni. Ce type de prévoyance existe sous deux formes, le contrat de prévoyance lié (3a) et le modèle libre (3b).

Le 3eme pilier lié est réservé aux actifs habitant en Suisse, salariés ou exerçant une profession libérale. La durée du contrat est définie par l’âge de la retraite. Le montant des versements est soumis à un plafond équivalent au montant déductible de l’impôt.

La souscription à un contrat de prévoyance privée libre (3b) est à la portée de tous, sans restriction. La fixation de la durée du contrat est également libre. Il n’y a aucun plafond sur le montant des versements. En fonction du canton, une partie de la somme est déductible de l’impôt.

Les différents avantages du 3eme pilier du système de prévoyance suisse

Les démarches de souscription à ce type de contrat d’assurance-vie suisse sont facilitées. Il est possible de se rapprocher d’une compagnie d’assurances de votre choix. Les banques proposent également des contrats de 3eme pilier. Toutefois, les offres des sociétés d’assurances s’avèrent plus avantageuses, notamment grâce à un taux technique d’intérêt garanti, mis à jour de façon régulière par la FINMA. Les assureurs vous offrent également un privilège appelé « libération de prime ». Cette option est d’une grande utilité en cas d’incapacité de gain avant la fin du contrat. En effet, la compagnie s’occupe de verser l’épargne à votre place.

Souscrire à un contrat de 3eme pilier en Suisse est synonyme de sérénité. Le capital reste garanti malgré d’éventuels aléas sur le marché financier. La famille de l’assuré bénéficie d’une protection en cas de décès ou d’incapacité de gain de celui-ci, versement du capital garanti ou libération du paiement des primes. En termes de rendement, la prévoyance privée vous fait profiter d’un taux d’intérêt garanti plus élevé que ceux associés aux épargnes classiques. Cet avantage financier vous est accessible jusqu’à la fin du contrat. De plus, les versements sont exonérés de l’impôt sur la fortune et sont déductibles de votre revenu imposable.

De nombreux motifs peuvent vous pousser à souscrire à un contrat de 3eme pilier en Suisse, comme réduire le montant des impôts, préparer l’avenir et la retraite, protéger la famille, constituer une épargne ou un patrimoine, etc. Le 3eme pilier peut vous aider à réaliser un projet immobilier. L’amortissement Indirect figure parmi les solutions les plus connues.

Le 3eme pilier pour rembourser un prêt hypothécaire

Le recours au crédit immobilier est une pratique très courante pour l’acquisition d’un bien immobilier et la construction ou la réparation d’une maison ou d’un appartement. Il s’agit d’une option permettant de ne manquer aucune opportunité sur le marché de l’immobilier. Il vous permet de devenir propriétaire sans devoir utiliser toutes vos économies. Grâce à des mensualités adaptées à vos revenus et à un taux d’intérêt compétitif, vous pouvez éviter le surendettement et de gérer votre budget avec flexibilité.

En Suisse, il existe deux façons d’utiliser le 3eme pilier en vue de se libérer d’un prêt hypothécaire. La première solution consiste à le retirer. Avec cette option, il faut connaître quelques principes. Le retrait de l’épargne de prévoyance est autorisé dans les cas suivants :

vous voulez acheter ou construire une habitation pour un usage personnel (vous serez occupant de la maison nouvellement acquise ou construite),
vous voulez utiliser votre capital pour assurer le remboursement d’un prêt hypothécaire,
vous souhaitez faire acquisition de participation à la propriété d’un bien immobilier pour vos besoins personnels.
Cependant, si l’assuré est marié, le retrait du capital associé à la prévoyance privée ne pourra s’effectuer sans l’accord par écrit de son conjoint. En cas de partenariat enregistré, un accord par écrit du partenaire enregistré est obligatoire. Ensuite, pour accéder au capital, vous devez prouver l’achat du bien immobilier en présentant un acte de vente ou un acte notarié. La mise en location de la maison ou de l’appartement n’est pas permise par la loi, sauf si vous êtes dans l’incapacité d’utiliser le bien immobilier en question à cause d’un départ de la Suisse, par exemple.

La seconde alternative, pour assurer le remboursement d’un prêt immobilier via un contrat de prévoyance suisse est l’amortissement Indirect. Avec cette option, le montant qui devait être versé à la banque pour le remboursement d’un prêt hypothécaire est versé chaque année dans un compte troisième pilier. Dans le cadre d’un amortissement Indirect, le 3eme pilier est mis en gage, c’est-à-dire nanti. Pour la banque, il sert de garantie. À l’échéance, la somme que vous devez rembourser à la banque pour votre crédit immobilier lui sera versée.

Avec un amortissement Indirect, le montant du prêt hypothécaire est toujours constant. Ce qui fait que les intérêts resteront élevés. Par contre, la somme versée pour l’épargne de prévoyance est déductible des impôts. De ce fait, avant de vous engager dans les démarches pour un amortissement Indirect, vous devez tenir compte de quelques facteurs, particulièrement le taux d’intérêt du crédit immobilier et votre taux d’imposition. Certains ménages demandent l’aide d’un spécialiste pour bien choisir la meilleure solution de remboursement d’un prêt immobilier, amortissement Indirect ou direct.

L’amortissement direct désigne la méthode de remboursement de prêt qui consiste à verser, de manière régulière, une somme directement auprès de la banque. Avec cette option, les intérêts diminuent au même titre que la dette hypothécaire. Cependant, la charge fiscale sera en hausse. Amortissement Indirect et direct ont chacun des avantages et des inconvénients. Votre choix devra alors être guidé par votre capacité en termes de finance et votre situation personnelle. En outre, le plan fiscal ne doit jamais être négligé. En considérant les spécificités des deux options (amortissement Indirect et direct), le nantissement ou amortissement Indirect est la solution qu’il vous faut si vous souhaitez rembourser une hypothèque et en parallèle, faire des économies sur les impôts. Un expert dans le domaine de la finance et des assurances peut vous accompagner dans toutes les démarches à réaliser pour aboutir à la concrétisation de votre projet.

Pour toutes demandes, vous pouvez nous téléphoner au 022 575 40 50 ou demandez à être recontacté en remplissant ce formulaire :